Un des plus beaux villages de France
Anciens articles
Annonces
Annonces

Poème d’Aoubila

En 1913, d’après la revue Terro d’Oc, des fêtes félibréennes furent organisées à Auvillar en l’honneur du Général de Bressolles, “ que laissèt qualquos oubretos dins nostro lengo”. En 1854, il fut remarqué pour ses poésies. Dans leur maison natale, rue Saint Pierre, le général et son frère avaient réuni de merveilleuses collections de souvenirs du vieil Auvillar.

Voici son célèbre poème : « Je suis d’Auvillar, mon pays avant tout »

1) “ Soy d’Aoubila, moun païs aban tout “
Soy d’Aoubila Bounjour moun païs arribi de l’armado
Albiat tan paou que m’en tournessi pas
May sa Diou plaï la guerro es acabado
Per bous serbi m’a quittat un boun bras
Grand es l’aounou se petito es la bourso
May! d’ou relotge aperci lou pout.
Mon co me dits qu’assi finisma courso
Soy d’Aoubila moun païs aban tout.

2) Me sei troubat a mey d’uno bataillo
Aqueste hiber aou coufin y faren
Courno es poulit lou fec de la mitraillo
En attisan lou fec dè l’echermen
Sandious! ..ey fey la tournado un paou loungo
M’ey bien passat de l’Ebro din qu’au
ProulhEmey ta pla Garono es la meï cando
Soy d’Aoubila moun païs aban tout.

3) Me sei pla bist de boun tens de misero
Rout a berlin aganit a Moscou
L’egalitat n’exista qu’a la guerro
Bin generals an dinnat dambè jou
Souben a taoulo ey occupat ma plaço…
Dins un castet et quoique ben sadout
Troubari enquero a dise la millasso
Soy d’Aoubila moun païs aban tout

4) Poudets pensa quey butat caouquo fiolo
De Malaga, de Porto, de Xérés
Et de Toké soun moun mè rébiscolo
Nei dins un jour butat quatre pitches
Per remplaça se l’estoumac me flaco
Aquet bouns bins et pla carès surtout
Me plantereï une bigno a la Braquo
Soy d’Aoubila, moun païs aban tout.

5) Ei premenat sur lous Camps Eliseos
Ei premenat oua famus Tivoli
Ei bis Agen et sa bellos alleyos
Ei bis Bourdeous et soun brillant Toury
Lou fret, lou caou, la pleyo et las goutteros
Aou poudets crésé y toron de pertout
Bibo l’abric bibo nos tos courneiros

Soy d’Aoubila, moun païs aban tout

Laisser un commentaire