Un des plus beaux villages de France
Anciens articles
Annonces
Annonces

Les armoiries d’Auvillar

Auvillar possède 2 blasons : un blason représente 3 douves de tonneaux sur fond bleu et un autre représentant 2 tours rouges sur fond bleu, avec des flammes au-dessus et une couronne.

Le blason à 3 douves a été imposé à Auvillar en 1696, par Charles d’Hozier et ses commis, chargés par le roi Louis XIV de faire rentrer de l’argent dans les caisses vides de l’état :

 

 
Les armoiries à 2 tours semblent venir du sceau des consuls, que l’on trouvait sur les lettres officielles, telle celle de 1722, faisant office de laissez-passer pour un consul garantissant qu’il n’était pas malade et pouvait donc entrer dans la ville d’Auch

 

Sceau des Consuls
d’Auvillar en 1722

blason actuel

La découverte récente d’un cahier de notes d’André Barrié, créateur du musée d’Auvillar, apporte un éclairage nouveau, notamment sur les couleurs d’origine du blason à 2 tours. En effet JP Fernon indique : « 2 tours rouges sur un fond bleu, est contraire à la première règle de l’héraldique qui interdit de mettre couleur sur couleur ». Jules Monméféa sur ce cahier proposait l’hypothèse suivante :

 

 

Le blason originel proposé
(réalisation de JP Fernon)
Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 2.0 France.

 

Les armes d’Auvillar

Deux tours dites de Castille surmontées de 3 girouettes chacune munie d’une oriflamme.

Les 2 tours fortifiées qui y figurent, éléments bien normaux sont la juxtaposition dans les anciennes armes de Toulouse de l’église Saint-Sernin et du château narbonnais.

Les armes d’une cité comme Auvillar ont été le plus souvent formées par la juxtaposition sur le champ d’un même écu des emblèmes du sceau et du contre-sceau. Dans ce cas particulier, les châteaux ou tours symbolisent le pouvoir municipal, ville réputée très forte au XIIème siècle. L’autre tour symbolise le pouvoir seigneurial, le château des Vicomtes, du bayle des Armagnacs, pair du roi de France. On ne connait pas les couleurs.

Jules Monméféa

 

Une note manuscrite postérieure apporte les précisions suivantes :

En 1965, Mr Hirch a trouvé la mention des couleurs ! Fond de gueules, 1 tour or, 1 tour argent.

Gueules = rouge

Avec la participation de JP Fernon, spécialiste en héraldique dans l’Hérault.

De gueules à deux tours ouvertes et ajourées de sable, les créneaux de même, essorées chacune de trois pièces pointues aussi de sable et girouettées, celle du milieu plus haute ; la tour de dextre d’or crénelée de sept pièces et girouettée du même, celle de senestre d’argent crénelée de six pièces et girouettée du même

Un peu d’héraldique

Gueules : Rouge – Sable : Noir – Or : Or ou jaune – Argent : Argent ou blanc

Ouvert : Dont la porte est d’une couleur particulière – Ajouré : Dont les fenêtres ou meurtrières sont d’une couleur particulière – Essoré : Synonyme de « couvert » lorsque les toits sont d’une couleur particulière – Dextre  et senestre : Droite et gauche, MAIS le blason étant décrit à partir de celui qui le porte et non de celui qui le lit,  dextre désigne la gauche et senestre droite – Crénelé de … pièces : le terme crénelé de … pièces désigne le nombre de merlons (et non de créneaux)

Autres anciennes armoiries auvillaraises :

Famille De Bressolles





Bernard Martin, curé de Castérus

Pierre Rasse, curé d’Auvillar

Lassaigne

De Goth

Couvent des Jacobins d’Auvillar